BASKET-BALL - ASCH

Compte-rendu Assemblée Générale

 

Il y avait foule samedi dernier dans le Hall des Sports de Sainte-Colombe pour l'assemblée générale annuelle de fin de saison de l'ASCH. Une saison 2012-2013 très riche en évènements, en émotions et en performances sportives pour les 21 équipes engagées sous les couleurs de l'union sportive des 3 villages: Serreslous, Sainte-Colombe et Horsarrieu.

 

Comme chaque année, le bilan débutait par le compte-rendu financier ; celui-ci ne connaît pas la crise, le résultat de l'année écoulée demeurant une fois de plus excédentaire. Son responsable remerciant tous les partenaires du club, ainsi que les très nombreux bénévoles qui œuvrent dans l'ombre au travers des différentes activités extra-sportives de l'association.

 

A la suite de cela, chaque entraîneur, éducateur ou responsable est venu présenter le bilan sportif de son équipe, de la garderie basket, jusqu'à l'équipe première. Une mention spéciale sera attribuée à l'équipe fanion qui ramène pour la 3ème fois en 9 ans la Coupe des Landes à la maison; mais qui rate une fois de plus de réaliser le doublé en s'inclinant en finale de la Coupe Sud-ouest.

A noter également le titre de Champion d'Aquitaine des Juniors, et leurs regrets de n'avoir terminé «que 3ème» pour le titre de Champion de France. Dans leur sillage, les Minimes ont décroché le titre de Champion des Landes après l’avoir obtenu l’an passé en Benjamins, la relève est donc bien présente avec des joueurs qui n'ont cesse de progresser; l'avenir est en route pour l'ASCH !!!

Au total ce n’est pas moins de 8 finales qui auront étés disputées pour l'ensemble du club, félicitations à toutes et à tous en souhaitant que la saison prochaine soit aussi prolifique!

 

Un grand merci également au Président Dumas, qui tire sa révérence après plus de 10 ans à la tête de la présidence de ce club. Des années de responsabilités, animées par une seule chose: sa passion pour le basket et pour son club. Il sera et restera un membre très précieux dans le conseil d'administration, pour épauler son successeur.

 

Mais l'assemblée ne pouvait pas se terminer sans un vibrant hommage à l'intérieur fidèle et dévoué qu'a été Olivier Sentout !!!

Car après 13 longues et belles années passées sous les couleurs bleus et blanches, avec toutes ces qualités de vaillance, de générosité et de sympathie, Olivier a décidé de raccrocher le maillot de l'ASCH après la finale de la Coupe Sud-ouest. Usé par les kilomètres depuis son «chez lui» à Soustons, il va revenir au club de ses débuts, et prêter main forte à Vieux-Boucau l'an prochain. Une longue et chaleureuse ovation, nourrie par des applaudissements sincères et empreints de merci et de regrets, est venue parachever son discours d'adieu au club et à ses supporters.

Adishatz Olive, merci pour tout et bonne route à toi!!

 

Didier SAINT-GENEZ.

COLOMIERS   -   ASCH

 

Dernier déplacement et dernière journée de championnat pour l’ASCH new-look version 2012-2013. Le temps de faire un bilan ; bilan plutôt positif, les chalossais qui vont terminer quatrième ou cinquième de cette poule après une belle saison, et double finaliste Coupe des Landes et Coupe du Sud-Ouest. Autant dire, des résultats au-delà de ce que beaucoup auraient pu penser. L’opposition de ce soir à Colomiers permettra de préparer du mieux possible les futures (et à la fois lointaines) rencontres. Colomiers, qui faisait office d’ogre de la poule, a connu des difficultés en début de championnat, et ne s’est jamais trop remis à l’endroit. Avec un effectif riche et de qualité, les columérins sont armés à tous les postes et donneront du fil à retordre aux serreslousiens-colombins-horsarrois, qui comptent bien surfer sur la vague de leur performance de lundi à Bassens face à l’UDG.

 

Didier

1/4 FINALE COUPE SUD-OUEST

 

ASCH   - UDG

 

C’est l’ASCH qui tire en premier avec un triple de Lespiaucq. Scroffernecher fait valoir sa puissance sous le cercle à deux reprises. L’UDG est plus réaliste que son homologue, fait mieux circuler la balle ; Bucau fait mouche derrière l’arc : 12-9 à la 5ème. L’ASCH quant à lui, rate de nombreux tirs faciles, par manque de réussite et surtout de concentration dans la finition. Le jeu devient brouillon, haché, les deux formations installent la partie dans un faux rythme. Les chalossais se font une fois de plus voler un ballon par Mubarak qui file seul au cercle. On sent ces premiers « absents » ou encore avec leur demi-finale de vendredi dans les jambes. Mais Druktenis remet du gaz, va défier ses adversaires, et sanctionnent de deux paniers + fautes. L’UDG durcit sa défense, Bucau termine la premier acte sur la ligne de réparation, sur un nième ballon perdu par les bleus et blancs : 19-23.

L’entame est à nouveau aux couleurs rouges et noires ; Diagne prend un rebond offensif, et dégaine derrière l’arc. Les horsarrois sont toujours aussi maladroits et l’UDG se détache : 19-29 à la 14ème. Forsans rentre enfin un tir primé pour les chalossais. Dès lors l’ASCH resserre un peu plus sa défense, l’UDG peine à trouver des solutions offensives. Moncade et Mansanné voient leurs tirs finir sur l’arceau, mais Druktenis en fait de même : 23-29 à la 15ème. Lespiaucq se faufile et provoque dans la raquette ; deux lancers plus tard l’écart s’est réduit à 4 malheureux petits points. Mubarak démontre son talent et sa fluidité, il est présent au rebond et fait mouche à mi-distance. L’ASCH commence à prendre son rythme de croisière ; Dabadie donne un caviar à Druktenis, qui lui rend la pareille dans la foulée. En suivant, l’UDG perd deux ballons consécutivement, Sentout en profite pour égaliser !! 38-38 aux citrons.

L’ASCH revenue du diable vauvert, revient plus déterminé et croit en ses chances. Dabadie se joue de son défenseur près du cercle, puis il trouve Sentout. Lespiaucq décale parfaitement Druktenis qui donne 5 longueurs d’avance au siens : 45-40 à la 22ème. Puis il envoie un missile à 7m !! Les hommes de Lespiaucq dominent les débats et ne lâchent rien ! Mais Bucau stoppe l’hémorragie d’un triple en tête de raquette et Scroffernecher est victime d’une faute sur son panier : en moins d’une minute, l’UDG a remis les pendules à l’heure, avec Mansanné à la baguette. Mais les bleus et blancs mettent du rythme. Monblanc en première intention fait ficelle à longue distance et redonnent l’avantage au planchot : 53-50 à la 27ème. L’ASH réussit à contrecarrer les plans udégistes, qui s’en remettent à des exploits individuels. Mais plus frais en défense, ils terminent mieux le quart-temps que l’ASCH qui a laissé filer des ballons pour prendre le large : 55-53 à la 30ème.

Le quart-temps de vérité commence et c’est l’ASCH qui se détache quelque peu, suite à une faute technique. Sentout continue son travail sous le cercle et s’y reprend à deux reprises pour marquer son panier : 63-59 à la 34ème. On sent bien dans la salle que la tension monte d’un cran, les défenses prennent le pas sur les attaques, il n’y a plus rien de facile de part et d’autre, il faut se gagner chaque point à la sueur des efforts. Les bleus retombent dans leur travers de maladresse et l’UDG fait son retour sur la ligne de réparation : 63-62 à moins de 5 minutes du terme. Druktenis au four et au moulin bataille avec deux défenseurs dessus et réussit à marquer ! En face Mubarak laissé seul, rate la cible à 6,25m mais Lespiaucq vendange une munition en suivant. On sent que la victoire n’a pas choisit son camp ! Monblanc vole un ballon sous le cercle et lance Lissalt qui va déposer ! 68-62 à la 38ème. Mubarak ne s’en laisse pas compter, il transforme à son tour derrière l’arc, imité bien vite par Moncade : 72-68 à 38s du buzzer, l’atmosphère devient irrespirable, dans une salle sonnant malheureusement vide…..! Tout se joue désormais aux lancers-francs, Obouh Fegue ramène les siens à une longueur ! Et Dabadie maladroit jusque là ne tremble plus et valide ses 4 lancers francs ! Un ultime ballon volé par les chalossais sur la dernière attaque de l’UDG et c’est la victoire !! Au courage, à l’envie, les horsarrois s’offrent leur second billet pour Pomarez !!

 

Didier

ASCH   - REAL CHALOSSAIS

 

L'ASCH a laissé filer une chance de finir sur le podium de la poule en s'inclinant à domicile pour la 3ème fois de la saison, face au REAL Chalossais cette fois-ci.

 

Ce sont les locaux qui entament la rencontre de la meilleure manière, ils vont au bout des possessions et trouvent des solutions offensives, des positions de tirs, mais ne sanctionnent malheureusement pas à chaque fois. Coté réalais, c'est Condéranne qui règle bien la mire, avec deux tirs derrière l'arc, bien aidé par Margueritte qui défie Othrys sous le cercle: 9-15 à la 4ème. Sentout fait son entrée et commence à imposer son physique et sa présence dans la raquette. Il provoque des fautes, mais laisser filer des points sur la ligne de lancers. Larrieu lui, a plus de réussite à 6,25m et permet au Réal de finir en tête à la fin du premier acte, 17-23.

De retour du banc, Lespiaucq lance la jeune garde horsarroise; tactique payante, l'ASCH gêne son adversaire, qui a du mal à développer son jeu d'attaque et s'en remet à des actions individuelles. De leur côté, les bleus et blancs continuent de donner le tournis à la défense visiteuse; Lissalt à la baguette, Forsans s'envolant pour récupérer des rebonds offensifs. Mais toujours ce manque d'application et de réussite dans la finition, dans le geste final qui fait cruellement défaut au planchot. Dezes feinte son tir et vient marque un panier bonifié; Darpino juste avant la sirène, décoche un tir à 8m et garde le suspens entier à la pause: 36-40.

 

Les intentions sont intactes de part et d'autre au retour des vestiaires; au contraire même, l'intensité monte d'un cran. Druktenis en fait voir de toutes les couleurs à son homologue; il est omniprésent et trouve le chemin des filets, sous le cercle en finesse, à mi-distance et à 3 points. L'alternance jeu intérieur-jeu extérieur est payante pour l'ASCH qui revient une première fois à égalité: 46-46 à la 25ème. Mais Brocaires prend les choses en main et va défier Lissalt pour le sanctionner d'un 2+1. Condéranne profite aussi d'un caviar en sortie d'écran, pour décocher un triple dont peu ont le secret. Mais Lissalt ne l'entend pas de la sorte et à son tour artille à deux reprises à longue distance. On sent la tension grandissante au fur et à mesure que le temps passe. A l'abord du dernier acte, les Réalais tiennent toujours le cap: 56-60. Et Larrieu remet le couvert d'un tir primé d'entrée de jeu. Druktenis continue son festival dans la peinture et Lespiaucq s'engaillardit et met le turbo; il traverse tout le terrain et vient déposer dans le cercle. Puis transforme un triple qui réveille les arènes. Dans la minute qui suit, Condéranne refroidit les ardeurs locales d'un nouveau missile. Nouvelle égalité quelques instants plus tard: 68-68 à la 35ème. Mais le Réal, froid et juste ne précipite rien et ne se laisse pas déconcentrer; Margueritte reprend le dessus dans le jeu près du cercle et Brocaires fait le reste à l'extérieur: 70-78 à 2 minutes du terme. S'en suit alors un interminable imbroglio avec le corps arbitral, perdu dans le choix d'une décision qu'ils venaient de valider quelques secondes avant....!!! Les locaux n'avaient pas besoin de cela pour rester dans le match. Le REAL gère bien les dernières possessions de la rencontre et s'impose logiquement.

 

 

 

Didier

ASCH - REAL CHALOSSAIS

 

La fin de la saison approche à grands pas, plus que deux rencontres à disputer en Nationale III. Et quoi de mieux pour terminer la saison de l’ASCH à domicile que de recevoir les voisins du REAL Chalossais ! En course encore dans les deux coupes, l’ASCH aura à cœur de soigner son jeu en vue des futures échéances, tandis que le REAL voudra terminer sa saison de belle manière en s’imposant dans les arènes horsarroises et leur voler leur place au classement.

Les « regroupés » du Luy ont les atouts pour faire chuter toutes les équipes de la poule. Le duo de choc Conderanne-Marguerite, tous les deux anciens cognaçais, fait des étincelles cette saison ; ce dernier étant même l’un des meilleurs intérieurs de la poule, avec près de vingt points de moyenne par match. Dans leur sillage, les « anciens » de l’équipe font le reste et imposent la dynamique du groupe.

Cependant, certains résultats ont été en demi-teinte et les rendent par moment vulnérables. L’ASCH a de plus une revanche à prendre sur le match aller où les locaux les avaient bousculés et où le réveil avait été trop tardif pour espérer remporter la victoire. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et Thierry Lespiaucq a réussi à inculquer sa marque de fabrique à l’équipe, et le jeu collectif est devenu plus fluide et efficace. L’ensemble de l’équipe est volontaire et concernée, l’envie de bien faire est bien réelle.

La rencontre de ce soir sera un vrai test et un beau « combat » sans pour autant avoir une importance capitale en termes d’enjeu. Souhaitons donc que les deux équipes offriront un beau spectacle aux spectateurs attendus nombreux.

Didier

LONS-ASCH

 Il aura fallu attendre le 3 ème quart temps pour voir les chalossais asphyxier leur adversaire et prendre suffisamment d'avance au planchot pour plier le match. En effet l'entame de jeu est placée sous le signe de l'offensive avec d'un côté LONS qui fait mouche derrière la ligne des 6.25 m et de l'autre l'ASCH faisant la différence dans la bouteille. L'adresse de LONS et le manque d'agressivité défensive des visiteurs permettent aux béarnais de virer en tête à la pause (+3). Dès la reprise l'ASCH montre un tout autre visage: l'agressivité défensive retrouvée et la conquête des rebonds permettent aux chalossais de dérouler un basket fait de contre attaques et de passes décisives sous le cercle. L'écart au score grandit rapidement et deviendra irrémédiable.
Victoire sans appel 101 à 67.
Thierry D
 

LONS - ASCH

 

L’ASCH va tenter de ramener deux précieux points en vue d’une place sur le podium en fin de saison. Le déplacement à Lons chez la lanterne rouge n’a rien de « compliqué » sur le papier, mais il faut toujours se méfier d’une équipe qui joue sans pression aucune. Et il est très rare de voir une équipe finir une saison sans une seule victoire. D’autant que les béarnais sont souvent passés très près de battre leurs adversaires, notamment lors du derby contre le leader palois, qu’ils ont poussé en prolongations. Les chalossais sont avertis, ils devront prendre le match au sérieux, afin de ne pas tomber dans le piège. Et surtout pour préparer les importantes échéances qui approchent à grands pas… !

 

 

Didier

1/8 FINALE COUPE SUD-OUEST

 

ASCH   - TRESSES

 

 

Dès l’entame, on sent bien que les 2 équipes n’ont pas l’habitude de jouer le dimanche, un faux-rythme s’est installé dans les deux premières minutes. Le score évolue peu : 6-2 à la 3ème. Vinuales se faufile pour déposer dans le cercle, mais Druktenis, l’action suivante, lui vole le ballon dans les mains et conclue seul : 11-5 à la 5ème. L’ASCH booste le jeu et développe des contre-attaques ; mais les chalossais sont imprécis dans la finition. Andrieu en profite pour sanctionner d’un 2+1, 17-12 à la 9ème. Laborde, sur sa dynamique de la Coupe des Landes quelques heures auparavant, fait feu à 6,25m, en fin de quart-temps.

Tresses ne lâche rien et reste dans la course, Corinus domine dans la peinture. L’ASCH se perd dans des passes inutiles et imprécises. Mais, Forsans finit par trouver la brêche, puis donne un caviar à Dabadie : 27-20 à la 17ème. Puis il récidive une fois de plus avec Lespiaucq. L’ASCH est plus dur en défense, les girondins ne trouvent plus de solutions offensives. Tresses fait un temps-mort, mais à contrario, c’est les chalossais qui enfoncent le clou dans la foulée : Lespiaucq et Laborde dégainent derrière l’arc, ce dernier valide également en pénétration ; 37-20 à la 19ème. Corinus encore lui stoppe l’hémorragie d’un triple, mais à la pause, l’ASCH possède un bon avantage : 40-25.

Ils repartent avec les mêmes intentions, mais pêchent par excès de vouloir bien faire et laissent échapper de précieux ballons. Néanmoins le jeu intérieur trouve sa vitesse de croisière ; les relations entre intérieurs sont franches et fluides. Sentout se régale près de l’arceau. Monblanc y va de sa pénétration en ligne de fond, 55-34 à la 28ème. Les bleus cadenassent le jeu, les visiteurs ont du mal à conserver leurs possesions. Monblanc continue sur sa lancée et transforme deux tirs primés ! A l’amorce du dernier acte, l’ASCH compte un avantage conséquent : 66-34.

Les envolées se font plus rares, le jeu se tasse. L’ASCH, plutôt en dilettante, est très approximatif dans son jeu et beaucoup moins concentré sur son sujet. Tresses n’abdique pas et profite des largesses horsarroises. Caunegre décoche un missile à 8m et s’infiltre à deux reprises en lay-up. Zaida vole aussi la politesse à son défenseur, l’écart se réduit 76-54 à la 38ème.

La cause est cependant entendue, l’ASCH après avoir validé son billet pour les demi-finales de la Coupe des Landes, oblitère son billet pour les 1/ 4 de finale de la Coupe Sud-Ouest. Face à l’UDG, ce sera une toute autre histoire…. !

 

Didier

1/8 FINALE COUPE SUD-OUEST

ASCH - TRESSES

 

L’ASCH reçoit ce dimanche l’équipe de Tresses en Coupe Sud-Ouest, deux formations qui évoluent en Nationale 3, mais dans deux poules différentes. Elles ont un parcours quasi identique, figurant toutes les deux en haut de tableau de leur poule respective.

C’est donc dans la course à Pomarez que chalossais et girondins vont ferrailler sur le puzzle horsarrois ; le vainqueur de cette confrontation aura le privilège de défier le vainqueur du choc de ces 8ème : UDG-Stade Montois. La tâche ne sera pas de la plus simple… !

Pour cela, l’ASCH devra continuer sur sa lancée de bons résultats. La victoire du week-end dernier, dans la douleur, a été fondatrice dans le sens de l’abnégation et de l’esprit collectif. Ces valeurs leur ont permis de retourner une situation compliquée, et ce succès a marqué la « vie » du groupe.

Le groupe revient quasi au complet, Lissalt ayant repris du service à la mène après deux mois d’arrêt. La motivation est bien présente et chacun a envie d’aller le plus loin possible et de goûter aux joutes pomareziennes. A eux de mettre les ingrédients nécessaires pour battre Tresses devant leur public ; et quoi de mieux qu’une victoire juste avant la kermesse du basket à 19h… ?? Allez l’ASCH !!

 

Didier

1/4 FINALE COUPE DES LANDES

ASCH - ELAN CHALOSSAIS

Le mois de mars fait surface, et avec lui les fins de saison des différentes compétitions, départementales, régionales et nationales. Mais surtout, l’atmosphère de la Coupe des Landes et le vent des « Ola » des arènes de Pomarez qui approchent. Et pour quelques clubs privilégiés, l’opportunité d’en découdre dans des parties engagées où chaque public, nombreux, bruyant, fait feu de tout bois dans les gradins afin de pousser les siens pour décrocher le billet pour le tour suivant… !

Ce vendredi à Gamarde, l’Elan Chalossais a rendez-vous avec son histoire ! Il y a longtemps qu’un club de niveau départemental ne s’était pas invité au plateau des quarts de finale. Invité, c’est un mot bien léger, les Sorto-Poyarto-Hinxois ont gagné leur place à ce niveau après avoir éliminé de fort belle manière EFCB, évoluant deux niveaux haut-dessus, au tour précédent. En championnat, ils font un parcours de leader avec seulement 3 défaites et sont au coude-à-coude pour l’accession en Région. Sur une bonne dynamique, ils viendront sans pression, gonflés à bloc, avec la ferme intention de vendre chèrement leur peau, et pourquoi pas de créer l’exploit. Des exploits, cette édition 2012-2013 en est parsemée : pas moins de 6 clubs de Nationale ont chuté face à des équipes de divisions inférieures. De ce fait, la Coupe aux grandes oreilles attire bien des convoitises et beaucoup se disent « pourquoi pas nous ! ». Et n’est-ce pas là le charme de notre chère compétition tant enviée, mais jamais égalée… ?

Mais en face, l’ASCH ne l’entendra pas de la sorte ! Habitués de Pomarez, double vainqueur en 2005 et 2010, les protégés du Président Dumas ont l’opportunité cette année de pouvoir aller loin. Equipe fortement remaniée à l’intersaison, l’intégration des jeunes et le renouvellement de l’effectif avec des cadres comme base, était le pari osé du club. Pari gagné, l’équipe bataillant pour une place sur le podium de sa poule de Nationale 3, avec un amalgame réussi entre les jeunes et les moins jeunes. Bénéficiant de tirages plutôt cléments lors des deux tours précédents, l’ASCH n’a cependant pas pris les matches à la légère, et a fait le travail. Tous les joueurs sont boostés, certains découvrant la compétition et ressentant la pression monter au fur et à mesure du calendrier. Une pression que Thierry Lespiaucq devra canaliser à bon escient ; son expérience passée de joueur fera le plus pour transcender ses troupes.

Attention, une donnée à ne pas oublier : l’Elan Chalossais partira avec 28 points d’avance. Un jour de « baraqua » et tout devient possible….. !

Didier

GRANDFONDS - ASCH

 

Déplacement en terre lot-et-garonnaise ce samedi pour l’ASCH, qui va défier l’équipe de Grandfonds. Ces derniers, déjà condamnés à la descente, sont tout de même passés très souvent près de la victoire et ont accroché toutes les équipes à domicile. L’ASCH, dans sa salle au match aller, ne s’était imposé que de neuf petits points ; le REAL il y a huit jours ne décrochant la victoire seulement pour deux petits points. Les hommes de Lespiaucq sont avertis et peuvent s’attendre à un match engagé et très serré. Il faudra museler le quarantenaire Rafanel, qui a encore ses jambes de 20 ans et qui donne le tournis à tous ses adversaires. Une victoire des chalossais leur permettrait de rester en course pour une place sur le podium, ce qui serait mérité sur l’ensemble de la saison. C’est à eux de jouer… !

 

Didier

ASCH   - VALENCE CONDOM

 

 

L'ASCH est difficilement venu à bout de Valence-Condom, dans une rencontre plutôt âpre et surtout parsemée de coups de sifflets. Les deux formations ont eu du mal à développer leur jeu.

 

Ce sont les chalossais qui attaquent le mieux la rencontre; Darpino est efficace dans ses choix, Dabadie et Monblanc conclue des contre-attaques. Les gersois sont maladroits dans leurs tentatives, mais Desbarats sort son épingle du jeu et limite l'envolée des chalossais: 15-5 à la 6ème. Lespiaucq distille les passes décisives, l'ASCH continue son festival et profite des ratés gersois: 28-13 à la 13ème. Mais changement de défense fatal pour les locaux qui voient de plus Valence retrouver le chemin du panier. Trépout en pénétration ligne de fond, suivi d'un triple, imité par Nasri dans la même minute, et les visiteurs recollent au planchot: 30-21 à la 15ème. Les coups de sifflets, pas tout le temps à raison, commencent à pleuvoir et sanctionnent fortement les deux équipes, qui perdent quelque peu leurs repères et le jeu s'en ressent. Desbarats encore lui, passe six lancers-francs consécutifs et à la pause, rien n'est fait: 38-33.

A la reprise, Darpino perd pas mal de munitions et Miette sanctionne derrière l'arc. Ses compères interceptent deux ballons coup sur coup et de ce fait prennent la tête au scoring: 48-49 à la 26ème. S'en suit un chassé croisé incessant, Sentout validant son entrée par deux rebonds offensifs et quatre points. Mais c'est toujours Valence qui est devant, Trépout efficace à mi-distance donne six longueurs d'avance aux siens: 55-61 à 8 minutes du terme. Mais Dabadie prend les choses en main et va provoquer ses adversaires; il va déposer dans le cercle, se faufile dans la raquette. En face c'est toujours Desbarats qui lui aussi fait parler la poudre; ils se répondent du tac-au-tac. Les locaux sont victimes de fautes de la part de leurs adversaires afin de stopper l'horloge, et ces premiers tremblent quelque peu; à 15secondes du terme (76-74), Lespiaucq à l'occasion de donner 4 longueurs d'avance à l'ASCH mais fait un 0/2 sur la ligne de réparation! Et Desbarats remonte, et a la balle de match, mais cette fois son tir finit contre le cercle....!

 

Didier

ASCH - VALENCE-CONDOM

 

 

L’ASCH reçoit ce samedi les «voisins» gersois de Valence-Condom, avec lesquels ils partagent la quatrième place de la poule. Les visiteurs ont connu un début de saison très compliqué, avec 5 défaites sur 6 rencontres. Mais, ils ont récupéré la totalité de leur effectif pour la réception de... l'ASCH, qu'ils ont corrigé 93-76. De très fortes individualités, Zadro, Desbarats entre autre, et un basket léché et propre, font que depuis lors, ils ont un parcours de «leader», en occultant bien sûr les intouchables palois. Les chalossais auront donc à cœur de prendre leur revanche devant leur public, et de continuer à travailler en vue des futures échéances importantes en Coupes. Les blessés et malades reviennent petit à petit dans le groupe, chacun devant retrouver le rythme de la compétition et les réglages du collectif.

 

 

Didier

ASCH   - COTEAUX DU LUY

 

 

 Les Luycontins attaquent la rencontre pied au plancher. Très adroits, ils profitent des largesses défensives des horsarrois. Dulau se rappelle aux bons souvenirs de la salle et valide un lay-up et un triple : 6-14 à la 4ème. Lespiaucq sonne le glas, il pénètre pour déposer dans le cercle et marque derrière l’arc. Otrhrys fait le travail dans la raquette, et Druktenis à mi-distance. Les locaux infligent un 12-0, 18-14 à la 7ème. Mais Yzos repart de plus belle et rebascule les siens en tête. Brambati se joue aussi de la défense locale et recrée un écart 29-36. Les bleus recollent au forceps mais reste toujours derrière à la pause en ayant encaissé 48 points.

 La seconde période est d’un tout autre calibre ; l’ASCH met les barbelés et resserre considérablement la défense. Dabadie très percutant trouve des solutions près de l’anneau, Darpino et Lespiaucq trouve également des solutions. A l’inverse, les monségurois ont du mal à poser leur jeu et les shoots sont forcés. L’écart grandit au fil des minutes, 78-66 à la 33ème. L’ASCH maîtrise la fin de la rencontre et s’impose logiquement.

 

 

 

Didier

ASCH - COTEAUX DU LUY BASKET

 


  L’ASCH va retrouver la saveur des derbys ce soir avec la réception des voisins Luycontins. Une rencontre sans trop d’enjeu, les deux formations ayant assuré leur maintien dans la division. Mais de son côté, l’ASCH reste engagé dans les deux Coupes, alors que son adversaire du soir a été prématurément éliminé. Les compères de Sentout et Lespiaucq sortent d’une plutôt bonne prestation chez le leader palois ; ils ont à cœur de retrouver le chemin de la victoire après deux revers consécutifs. Et continuer à engranger de la confiance en vue des futures échéances.

 

Didier

ASCH  -  AUCH

 

Si proche et à la fois si loin… !

 

 L’ASCH a chuté une seconde fois cette année dans sa salle face à Auch qui est venu se venger du match aller où les horsarrois l’avaient emporté de neuf longueurs.

Le suspens est allé bon train, Matthieu Lespiaucq mettant les deux lancers-francs de l’égalisation, 72-72, à 22 secondes du terme. Derrière, Auch s’emmêle les pinceaux et la sirène retentit. Prolongation ! Mais ces cinq minutes extra-time seront à l’avantage des auscitains ; Vaitelis artille à deux reprises à 6.25m : 76-80 à la 43ème. Chaléat prend le relais et vient valider un panier avec la faute en bonus ; son bras ne tremble plus…. ! L’ASCH tentera de stopper l’horloge en commettant des fautes, mais cette fois les auscitains ne déjoueront pas.

 

La partie avait commencé très mollement de la part des protagonistes. Peu inspirées, on sent les deux formations en round d’observation, 7-6 à la 5ème. Jusqu’à ce que Leuly transforme un rebond offensif et acène un tir derrière l’arc à son défenseur. Naval y va aussi de sa patte et valide à deux reprises à 6.25m, face à des chalossais amorphes en attaque et maladroits sur la ligne de réparation (22/36). Sur sa lancée, ce même Naval en profite pour dégainer une fois de plus au buzzer du premier round et une autre fois dès l’entame du second. L’écart enfle irrémédiablement, 13-26 à la 11ème. Mais l’ASCH ne baisse pas les bras et se remet dans la partie. Druktenis sous le cercle et Forsans à trois points, ramènent les locaux en infligeant un 8-0 à Auch : 21-26 à la 14ème. Dès lors, le jeu se durcit ; le jeu devient brouillon, les contacts sont rudes et les tirs difficiles. Leuly d’un triple au buzzer, renvoit les équipes aux vestiaires avec un avantage de dix longueurs pour ses couleurs : 32-42.

L’ASCH revient avec de meilleures intentions ; plus présents, plus durs en défenses, ils annihilent les velléités offensives adverses et Ducamp rapproche le planchot : 42-48 à la 27ème. Mais Vaitelis ne l’entend pas de la sorte, il met à sont tour à mi-distance et à 6.25m. Petit l’imite dans la même minute et l’écart reprend de l’ampleur : 44-56 à la 29ème. Mais Ducamp et Dabadie infligent un ultime 7-0 à la 30ème qui laisse des espoirs. Lesbarrères ne se pose aucune question dès l’entame du dernier acte. Dans le corner, il envoie deux missiles à 6.25m, puis un autre dans la minute qui suit ! Les mouches ont changé d’âne, l’ASCH prend les commandes : 62-61 à la 34ème. S’en suit alors un chassé croisé, Petit transformant ses 3 lancers francs, puis un triple derrière ; Lesbarrères décochant son quatrième triple. Auch semble tenir la tête, mais Chaléat rate quatre lancers-francs consécutifs, alors que Lespiaucq a les deux lancers-francs pour décrocher la prolongation….. !

 

 

 

Didier

ASCH   - TOULOUSE

 

L’ASCH en mode costaud

 

 L’ASCH s’est offert le scalp du dauphin de la poule, Toulouse, qui ne s’était incliné qu’une seule fois contre le leader palois jusque là. Forts d’une grande solidarité, et de deux quart-temps parfaitement maîtrisés, les chalossais finissent l’année en beauté.

 

 Dès le début de la rencontre, les défenses sont très strictes. Darpino envoie la première banderille à 3 points, immédiatement imité par Hué. Lespiaucq tente de trouver la faille dans la raquette adverse, mais il est difficile de trouver des positions de part et d’autre du terrain : 8-8 à la 5ème. Montier et Hué font feu à 6.25m et font basculer Toulouse en tête à la première bouée : 18-21. Montier remet ça dès la reprise ; mais Ducamp se joue à deux reprises de son adversaire et vient déposer dans le cercle. Dabadie provoque sous le cercle et transforme un 2+1. Les mouches ont changé d’ânes, 27-25 à la 13ème. Druktenis commence son festival et est au four et au moulin ; il donne le tournis à ses défenseurs et inflige un 7-0 aux toulousains. Argueil sent le danger et rappelle ses troupes sur le banc 38-29 à la 16ème. Changement de défense, qui trouble les horsarrois pendant un instant, Montier en profitant pour valider un nouveau tir derrière l’arc et Tog Bedui sanctionnant les bleus de leurs balles perdues. Mais Forsans trouve le chemin du cercle et fait tomber la faute ! Darpino conclue d’un tir à 10m au buzzer et donne une avance conséquente à l’ASCH 46-36.

 Mais coupables d’une baisse de régime et d’un relâchement, les locaux ne peuvent que constater et subir les assauts des toulousains. Plus vifs, plus rapides en attaque, plus durs en défense, ils interrompent toutes les velléités offensives des chalossais et font fuser les contre-attaques. Arteil rentre en scène et fait preuve de ses qualités : pénétrations, dunk. En moins de 5 minutes, l’ASCH, de plus très maladroit, encaisse un 17-4 et perd l’avantage au planchot : 50-53 à la 26ème. Un rappel de ses joueurs sur la touche et coach Lespiaucq change de tactique ; choix payant, Druktenis enraye l’hémorragie et Laborde fait exploser la zone adverse. A l’abord du dernier acte, les compteurs sont remis à zéro : 58-58.

Montier remet ça à 6,25m et Arteil écrase un nouveau dunk ! 63-67 à la 33ème. Othrys ne s’en laisse pas compter et lui rend la pareille dans la même minute. Ducamp traverse tout le terrain et pose dans le cercle, puis il donne un caviar à Druktenis. Nouvelle égalité à 67, chassé croisé, on se répond du tac-au-tac. Darpino se faufile et et marque 8 points quasi-consécutifs, tandis que Othrys se joue de son défenseur et fait tomber la faute avec le panier ; dans la demi-minute qui suit, Thiry égalise à 6.25m !! Lesbarrères ne se pose pas de questions et à son tour prend ses responsabilités à 3pts. Il vole un ballon en suivant et permet à Druktenis d’enfiler un nouveau triple. Toulouse vascille, Hué se joue tous les ballons main en vain, Othrys le gênant et le contrant dans toutes ses tentatives. Laborde à son tour dégaine derrière l’arc !! 83-76 à moins de deux minutes du terme, la cause est entendue. L’ASCH finit le travail sur la ligne de lancers-francs et ne tremble pas.

 

Didier

ASCH   -   TOULOUSE

 

 

 Dernier match de l’année 2012 ce samedi pour l’ASCH et on entame déjà la phase retour. Les chalossais terminent la première partie avec bilan très honorable de 7 victoires pour 4 défaites, et une troisième place ex-aequo. Dans une poule très relevée, le président Dumas peut être satisfait de son équipe. Ce soir, c’est « l’ogre » toulousain qui s’offre en cadeau avant la trêve de Noël. Toulouse qui n’a subi qu’une seule défaite, contre le leader palois. Les bleus et blancs avaient bien failli s’imposer à l’aller, mais encore en rodage, l’ASCH avait laissé filer sa chance. Une équipe toulousaine qui elle aussi était montée en régime et qui a accumulé les victoires. Avec des joueurs expérimentés comme Hué et Salles et avec Arteuil en canonnier, les protégés de coach Xavier Argueuil ont de très beaux atouts à faire valoir. De son côté, Thierry Lespiaucq peut se réjouir de l’envie et de la bonne vie de son groupe. La trève arrive cependant à point, la fatigue se faisant sentir après 6 mois d’efforts. Mais toute l’équipe a pour objectif de terminer sur un succès en guise de cadeau à ses supporters.

 

Didier

ASCH   -   COLOMIERS

 

 

 L’ASCH va terminer la phase aller par deux dernières rencontres à domicile. Ce samedi c’est Colomiers qui vient fouler le puzzle horsarrois, avec une ambition réelle, celle de grappiller des points pour s’éloigner de la zone rouge. En effet, Colomiers partage à ce jour la première place de reléguable avec Gaujacq. Pourtant, avec une des plus belles et complètes équipe de la poule, l’ambition des columérins était bel et bien le haut du tableau et l’accession à l’étage supérieur. L’entraîneur en a fait les frais et une réorganisation a eu lieu il y a 15 jours. L’ASCH est averti, il faudra aux compères de Sentout, redoubler d’efforts pour s’imposer et renforcer leur troisième place ! Les chalossais s’essoufflent un peu en cette fin d’année, ils auront besoin du soutien de leur public.

 

Didier

REAL CHALOSSAIS  -  ASCH


 L'ASCH a raté le coche à Hauriet en perdant 76-68 contre une équipe du REAL amoindrie , mais qui a fait preuve d'une grande adresse. C'est l'ASCH qui pourtant attaque la rencontre pied au plancher et qui inflige un 2-12 à son adversaire. Mais les locaux, par Marguerite sous le cercle ne se laissent pas distancer 23-24 à la 10ème. Le second quart-temps est très compliqué pour l'ASCH qui ne marque que 8 petits points en 10 minutes. A l'inverse, aidés par les largesses défensives visiteuses, les réalais enfilent les paniers comme des perles à longue distance. Aux citrons l'écart est conséquent 46-32. La seconde mi-temps est à la faveur des bleus et blancs qui refont petit à petit leur retard, Tomas efficace à mi-distance et Petit Matth à la baguette. Ken annihile  toutes les velléités offensives de Marguerite et permet aux siens de recoller à 3 petites longueurs 68-65 à 4 minutes du terme, mais par cinq reprises, les balllons d'attaque vont être gâchés. La messe est dite, mais le coup n'est pas passé loin.

ASCH   - GRANDFONDS

 

 C’est Grandfonds qui pose les premières banderilles, 0-6, en profitant des largesses défensives des locaux, pas rentrés dans le match. Lespiaucq et Forsans en pénétration remettent les pendules à l’heure : 8-8 à la 4ème. L’ASCH se troue en défense sous le cercle, ce qui permet à Bassetto et Brantus de trouver la faille à plusieurs reprises ; mais offensivement Lissalt pose le jeu et trouve des solutions. D’un triple au buzzzer, Laborde fait virer l’ASCH en tête à la première bouée 27-25. Raffanel, avec la fougue d’un jeune malgré ses 42 printemps, mène la vie dure à ses défenseurs et se faufile au milieu des grands. L’ASCH est patient en attaque et trouve des solutions par Sentout et Druktenis : 36-30 à la 14ème. Le jeu s’accélère, Lissalt à la baguette. Il vole deux ballons consécutifs au meneur adverse et distille deux passes laser. Mais Roux à 3 points et Bassetto en pénétration permettent à Grandfonds de rester au contact aux citrons 53-49. La reprise est équilibrée, l’ASCH ne réussit pas à distancer son adversaire, et c’est au contraire celui-ci qui prend les commandes 57-59 à la 25ème. Le moment pour Lespiaucq de rappeler ses troupes sur le banc et de changer de tactique. Choix payant, l’ASCH inflige un 8-0 avec des contre-attaques rondement menées. Mais Raffanel toujours lui entretient le suspens : 71-71 à la 34ème. Brantus défie Othrys près du cercle, tandis que Druktenis et Lespiaucq lui répondent de l’autre côté du terrain. Laborde dégaine à deux reprises à 6.25m et creusent un écart (84-78) qui s’avèrera définitif.

 

 

Didier

ASCH   -   GRANDFONDS

 

 

 L’ASCH rentre dans une période « importante » en sachant qu’il va jouer 4 fois à domicile sur les 5 rencontres à venir. La réception des deux derniers du classement avec en premier ce samedi l’opposition contre Grandfonds. Après la déconvenue à Valence, qui a certes retrouvé son équipe au complet, il faudra tout de même aux hommes de Thierry Lespiaucq, retrouver de la rigueur défensive et une volonté de faire la passe de plus, qui a fait leur force dans les précédentes rencontres. La venue des lot-et-garonnais tombe fort à propos pour remettre le bleu de chauffe, et renouer avec les valeurs et le jeu que prône leur coach. Mais dans leurs arènes fétiches, aucun doute que l’envie de se faire plaisir et faire plaisir au public sera bien présente.

 

Didier

COUPE DE FRANCE
Victoire de l'ASCH samedi dernier dans ce premier tour de Coupe de France, face à Castelnau-Médoc, 87-82.
Une rencontre qui ne restera pas dans les annales du basket, mais qui aura permis à nos jeunes d'avoir du temps de jeu et d'assurer l'essentiel du jeu.
Une première mi-temps où nos joueurs auront mis peu d'entrain à défendre, ce qui aura permis à Castelnau de virer en tête aux citrons 39-44.
A la reprise, les compères de Thibault, capitaine d'un soir en l'absence de Matthieu et Olivier, mettent un peu plus de cœur à l'ouvrage. La défense est plus stricte et les phases d'attaque plus franches.
L'écart monte à plus de 10 points vers la fin du troisième acte, avant d'encaisser trois triples dans la dernière minute, dont un de Darnauzan à 15m au buzzer!!
Le dernier quart temps est à l'avantage de l'ASCH qui voit cependant recoller à 2 petits points les girondins, mais grâce à Laborde et Dabadie, la victoire est décrochée.
Prochain tour le 22 décembre.

VALENCE-CONDOM   -   ASCH


 L’ASCH quitte les Landes après deux derbys consécutifs ! Deux rencontres brillamment remportées qui récompensent le travail et l’intégration des nouveaux au fil des semaines. Il faudra aller en découdre à Valence, et le contexte de la partie ne sera pas favorable aux chalossais ! Valence, formation attendue en haut de tableau, enchaîne les mauvaises performances, avec une seule victoire en 6 rencontres. Dernière défaite en date à domicile face à Coteaux du Luy. Autant dire que les gersois auront le couteau sous la gorge ; mais qu’ils auront également la pression ! Et c’est ce qui peut faire le jeu des horsarrois, qui engrangent de la confiance au fil des rencontres. Sur leur bonne dynamique, ils ont les moyens d’aller chercher un troisième succès à l’extérieur.

 

Didier

                                      ASCH   - GAUJACQ

 

 

 L’ASCH a remporté son deuxième derby consécutif en s’imposant face à de valeureux et combattifs gaujacquois. Ces derniers ont mené la vie dure aux locaux, qui ont fait preuve de plus de maîtrise en fin de rencontre.

 

 Les locaux mettent la main sur la rencontre dès l’entame ; Druktenis s’impose sous le cercle. Les Cadets sont débordés, et passifs en défense : 8-0 à la 3ème. Sindoni lance enfin les siens dans la bataille par un tir primé et un coast-to-coast. Fort se rappelle à ses bons souvenirs dans ces arènes et valide à 6.25m. L’ASCH, trop facile, rate beaucoup de paniers et se fait sanctionner dans la foulée. Lestage fait basculer le leadership : 19-22 à la première bouée. Laborde fait mouche derrière l’arc et s’en va défier les intérieurs adverses : 26-22 à la 14ème. L’ASCH est plus présent et plus dur en défense. Mais Gaujacq ne se laisse pas distancer et Guirlé par trois lancers-francs remet les compteurs à zéro à la 17ème : 29-29. Dès lors s’en suit une série de maladresses et de fautes sifflées de part et d’autre. Lespiaucq provoque la défense adverse et sanctione d’un 2+1, mais aux citrons, c’est Castel-Gaujacq qui vire en tête 37-39.

 Lestage à 3points, Fort d’un passe laser sur Dossarps, embrayent la seconde période sur les chapeaux de roue. 41-44 à la 22ème. Mais Laborde et Lissalt sonnent la révolte : 2 points + faute pour le premier, et deux tirs primés pour le jeune meneur, très inspiré et efficace ; un 9-2 infligé à son opposant, l’ASCH remet les pendules à l’heure. Le spectacle perd alors de sa superbe pendant quelques minutes, les protagonistes multipliant les pertes de balles, les maladresses sur la ligne de réparation, et les mauvais choix offensifs. Il faut une faute antisportive de NDiaye sur Lespiaucq pour rallumer la flamme ; celui-ci permet de creuser un nouvel écart en faveur de l’ASCH 56-49 à la 28ème. Labadie à longue distance et Dossarps dans la peinture limitent la casse à l’abord du dernier acte.

 Darpino, pour l’ASCH, en manque de réussite, force ses tirs et déjoue complètement. Guirlé ne se fait pas prier pour terminer deux contre-attaques: 64-63 à la 34ème, rien n’est joué. Lissalt reprend les commandes du jeu horsarrois, il assène un nouveau triple à son défenseur, mais est immédiatement imité par Guirlé. Dabadie et Laborde défient les intérieurs sang et or et sont efficaces dans leurs tirs. Dossarps pour les Cadets va au charbon en attaque et enfile 3 paniers consécutifs ; il entretient l’espoir 80-74 à la 38ème . Mais capitaine Lespiaucq provoque des fautes et ne tremble pas sur la ligne de lancers. Sentout, d’un contre magistral sur Haget qui partait au dunk, donne la dernière possesion à Dabadie qui crucifie les gaujacquois au buzzer : 87-77. L’ASCH aura fait preuve de plus de sérénité dans ces dernières minutes et remporte un précieux succès avant le déplacement à Valence.

 

 

Didier

BASKET-BALL - NATIONALE MASCULINE 3 POULE C

ASCH – GAUJACQ


L’ASCH enchaîne les derbys en cette fin octobre. C’est les voisins de Castel-Gaujacq qui vont défier les hommes du président Dumas dans l’antre des arènes horsarroises. Ces derniers auront eu le temps de « digérer » ou plutôt d’apprécier leur très belle performance du week-end dernier à Monségur, et de continuer leur travail et leur progression. « Je suis très satisfait de la performance des joueurs, malgré encore des choses à travailler ; tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice et c’était la victoire du collectif », précise le coach horsarrois Thierry Lespiaucq. Depuis le mois d’août, il s’efforce de transmettre à ses nouveaux joueurs cet esprit de dévouement personnel pour le collectif. Les résultats en sont palpables et en évolution au fil des semaines. Les « vieux de la vieille » y trouvent aussi leur compte. « Les jeunes s’impliquent à fond dans le travail et les recrues nous apportent dans le jeu ; ce sont des bon gars en plus ! » confie Olivier Sentout, emblême du jeu intérieur de l’ASCH depuis plus d’une dizaine d’années.

Cette osmose qui petit à petit se crée au sein de cette formation, rend le jeu chalossais plus complet et plus efficace au fil des rencontres ; mais les visiteurs du soir ne sont pas nés de la dernière pluie et ont également pas mal de cordes à leur arc. Sentout a son clone à Gaujacq : Jérôme Dossarps. Fidèle depuis toujours aux couleurs jaunes et rouges, il est le pilier de la raquette gaujacquoise. Avec Guirlé en cannonier, et les 3 ex-horsarrois (Ndiaye, Touré et Fort) qui ne voudront pas s’en laisser compter, l’opposition sera assurément franche et sincère.

Souhaitons que le jeu prime sur l’enjeu et que le public, attendu nombreux ce samedi en aura pour son argent.

Didier

Article paru sur le site de coteaux du luy basket

 

Samedi 13 octobre

ASCH   - PAU

 

L’ASCH a poussé le leader palois dans ses derniers retranchements en fin de partie, l’obligeant à jouer les prolongations ! Mais le réalisme et la fraîcheur des jeunes béarnais auront eu raison de valeureux chalossais, qui, avec à peine un peu plus de réussite dans les tirs, auraient créé la sensation de la journée.

 

La rencontre débute sur les chapeaux de roue, le rythme est un peu fou de part et d’autre. Darpino traverse le terrain et dépose dans le cercle ; Turpin assure l’essentiel à mi-distance. Druktenis s’impose sous le cercle, le jeu intérieur landais prend le dessus sur son homologue : 16-18 à la 10ème. Dabadie se joue de la défense adverse, et en face Pelos récupère de précieux ballons. Montfort ne se fait pas prier, et fait une moisson à 6.25m : 24-30 à la 15ème. Les moindres occasions ratées sont sanctionnées : Druktenis manque la cible près du cercle et dans la foulée, Turpin fait ficelle. En maître à jouer, Cape ne fait pas de bruit mais se joue de son défenseur et se faufile au milieu des grands pour marquer irrémédiablement : 33-40 aux citrons.

Le troisième acte est difficile pour l’ASCH qui est en panne de réussite et qui multiplient les ballons perdus. Quelle aubaine pour les palois qui n’en demandent pas tant ! Turpin à longue distance, Pelos dans la peinture, et Montfort toujours adroit, le plus gros écart est atteint à la 30ème : 49-60.

Mais il est écrit que les hommes de Lespiaucq ne lâcheront rien, et leur solidarité parle en leur faveur. La défense est plus stricte, les visiteurs ont du mal à dérouler leur jeu. Othrys se bat dessous, contre Pelos à deux reprises. 57-62 à la 33ème. Mais Cape inflige un 0-6 que l’on pense assassin : 57-68 à 3 minutes du terme.

Et là tout bascule, Lespiaucq fait mouche pour le premier triple de son équipe, immédiatement imité par Darpino, et Lespiqaucq qui remet ça !! Incroyable, en trois coups de génie, l’ASCH revient sur les talons de Pau, 70-71 il reste 57secondes à jouer ! L’ASCH a le ballon de la gagne mais l’action est gâchée et Turpin ne tremble pas sur la ligne de réparation 70-73. Il reste 7secondes, la messe est dite…. !! Et bien, non !! D’un tir acrobatique, avec deux défenseurs sur lui, capitaine Lespiaucq dégaine à 8m, et ficelle !!! Les arènes s’enflamment enfin !! L’ASCH décroche la prolongation !

Mais la fraîcheur et le manque de lucidité feront défauts aux chalossais durant ces cinq minutes. Trop d’imprécisions, de lancers francs laissés en chemin, de paniers ratés seuls sous le cercle, pour espérer prendre la tête et ne pas la lâcher. En face, Cape, froid comme une lame, assassine ses adversaires sur la ligne de réparation et par ses pénétrations dévastatrices. 78-86, la cause est cette fois bien entendue, mais l’ASCH n’a pas à rougir. Le travail continue de payer, les améliorations sont réelles et la solidarité du groupe ne fait que croître. Pour l’adresse, le travail et la répétition des gammes fera le reste avec le temps.

 

                                                                                                              Didier

Samedi 13 octobre

ASCH – PAU

 

  Nouveau défi pour l’ASCH new look ce samedi, et non des moindres, avec la réception d’un des co-leaders de la poule, les voisins béarnais de l’Elan Béarnais Pau Lacq Orthez 2. Les landais, forts de leur victoire chez leur bête noire en terre auscitaine, engrangent de la confiance tout au long des semaines qui passent. Les automatismes se trouvent, les réglages se peaufinent et le moral est sur la pente ascendante. Les séances d’entraînement sont studieuses et intenses, coach Lespiaucq tentent de gommer certaines imperfections encore sensibles dans le jeu.

 Les visiteurs du soir ne sont pas totalement inconnus en terre horsarroise ! Thomas Séguéla, un des piliers du secteur intérieur palois a revêtu quelques saisons le maillot bleu et blanc et en gardera notamment un souvenir impérissable avec un titre de Champion de France Juniors. Et que dire du coach des noirs et rouge…. !!!! La liste serait longue ; 10 ans de poussin à juniors, avant de partir faire une très belle carrière professionnelle à Pau. Avant, comme il l’avait promis, de revenir finir sa carrière de basketteur « chez lui » comme il aime si bien le dire, avec un couronnement suprême avec la Coupe des Landes 2010. Oui Fred Fauthoux va revenir sur le puzzle de ses arènes fétiches à Horsarrieu, mais pour cette fois affronter son équipe de cœur.

 Et il a de très belles cartes en main : une équipe très jeune, des joueurs athlétiques, techniques, qui se régalent de basket. Cap et Pelos en sont les leaders majeurs. Une équipe très belle à voir jouer, sauf quand on est son adversaire… ! Le parcours est parfait pour eux jusque là, ils auront à cœur de venir s’imposer pour continuer sur leur lancée.

 Pour l’ASCH, l’équation sera simple ; s’imposer pour ne pas déjà griller son joker du week-end dernier. Avec pour motivation, une rencontre amicale lors de la préparation, où, l’addition fût très salée pour les chalossais… !!

Didier

Samedi 06 octobre 
AUCH-ASCH
Très belle victoire de notre équipe fanion, qui arrive à vaincre ses vieux démons! En effet, jamais depuis 11ans, les chalossais n'avaient réussi à s'imposer en terre auscitaine! Samedi soir, la tendance s'est inversée, l'ASCH validant sa deuxième victoire et surtout un précieux joker à l'extérieur. Un match sérieux, avec tout de même encore des imperfections, mais dans l'ensemble beaucoup de satisfactions. Un bon début de rencontre, avant de voir les locaux repasser devant à la pause 37-36. Une seconde mi-temps assez serrée, où nos joueurs auront été beaucoup sanctionné....! Mais la solidarité de l'équipe à fait la différence et les joueurs ont réussi à rester dans la partie et à prendre le dessus sur l'équipe de Auch. Un succès 65-74, qui est amplement mérité, et qui va faire du bien au moral! L'équipe continue encore son rodage, mais l'évolution est nette et réelle! La rencontre de samedi prochain contre les leaders palois de notre cher Fred Fauthoux, vaudra le déplacement! Venez nombreux encourager les bleus et blancs!

29.09.2012

ASCH – CAHORS


SOIR DE "PREMIERES " A HORSARRIEU
- PREMIER match à domicile de notre équipe 1 pour cette saison 2012-2013 qui était donc opposé hier soir à la belle formation
de Cahors Sauzet
- PREMIER match également à domicile  pour le nouveau tamdem d’entraîneurs de l'ASCH , Thierry Lespiaucq assisté de Stephane Dangoumau
- PREMIERE apparition dans les arènes des 3 recrues de l'ASCH , Ken Otrhys, Tomas Druktenis et le petit dernier Vinnie Darpino
- PREMIERE visite de la délégation du club espagnol de Goierry avec qui l'ASCH va prochainement se jumeler
Mais surtout et c'est bien là l'essentiel PREMIERE victoire de l'ASCH pour cette nouvelle saison de nationale 3
Apres un bon début de match, les bleus bien lancés par notamment les 2 Mathieu (Lespiaucq et Lissalt) et Olivier Sentout font un premier break et atteignent la fin du premier quart temps avec 8 pts d'avance (17-9)
Les lotois dépassés durant ces premières 10 minutes se reprennent bien et infligent un 11-0 à des locaux jouant totalement à l'envers et perdant presque tous leur duel ; les imposants intérieurs visiteurs (Ducard et Brunel) font valoir leur masse physique dans la raquette.
Les partenaires de Mathieu Lespiaucq reviennent toutefois à 1 petit point à la pause (27-28)
Apres les citrons, les hommes de Thierry lespiaucq reprennent les affaires en main et ne lâcheront jamais plus la tête, ceci avec l'adresse retrouvée de Lionel Laborde, Captain Mathieu et surtout Tomas Druktenis , un peu transparent durant la première période mais qui retrouve ses sensations durant ce 3 eme quart temps ; toujours 2 petits point d'avance à 10 mn du terme (47-45) 
Les visiteurs tentent de revenir dans la partie par l'intermediare de Hady Bass ou du grand Florian Ducard mais les bleus avec toujours Mathieu Lespiaucq au four et au moulin ne lâchent rien. C'est d'ailleurs le moment que choisi Vinnie Darpino pour sortir de l'ombre et assommer les jaunes par 2 triples et 10 pts dans ce dernier acte
Victoire finale sur le score de 64 à 58 face à une équipe qui en battra d'autres, il fallait gagner hier soir, les bleus l'ont fait, bravo à eux et rendez vous maintenant samedi prochain à Auch et dans 2 semaines pour la réception de l'ogre de la poule l'Elan Bearnais Pau Lacq Nord Est de Fred Fauthoux et Thomas Seguela (2 anciens de l'ASCH)
Les scores : 17-10 ; 10-19 ; 20-17 ; 17-13   score final 64 - 58
Pour Cahors : 22 fautes 14 sur 22 aux LF
Gregoire Cazes ; Yann Goussef 4 pts 1 fte ; Mike Happio 2 pts 2 ftes ; Joris Bado 9 pts 2 ftes ; Guillaume Noubissi 3 pts 2 ftes ; Maxime Prouilhac 2 pts ; Gauthier Hofbauer 7 pts 3 ftes ; Florian Ducard 9 pts 5 ftes ; Remi Brunel 8 pts 3 ftes ; Hady Bass 10 pts 4 ftes 
Pour l'ASCH :  22 fautes  17 sur 26 aux LF
Yoan Dussarat 2 pts 1 fte ; Jordan Lesbarreres ; Mathieu Lissalt 4 pts 3 ftes ; Thibault Dabadie 6 pts 2 ftes ; Lionel Laborde 4 pts 3 ftes ; Mathieu Lespiaucq 14 pts 3 ftes ; Tomas Druktenis 12 pts 4 ftes ; Ken Othrys 5 pts 2 ftes ; Olivier Sentout 4 pts 2 ftes ; Vinnie Darpino 13 pts 2 ftes
T.D

NATIONALE 2

MEY BISTE!

        MEY HAOUT!

                   MEY HORT!

Diaporama cliquez ICI

Boutique ASCH ICI

jumelage avec GOIERRI

voir


L'ASCH sur Facebook: 

cliquez ici

La newsletter

par mail !

 

Réservé aux abonnés,

licenciés et partenaires

un mois, une idée ici