ASCH UDG coupe des Landes

 

L'UDG frôle la correctionnelle.
  Dans une rencontre digne d'une finale, l'ASCH a mené la vie dure pendant 40 minutes à l'UDG qui a dû repousser ses limites pour valider son billet pour les demi-finales.
  L'ASCH attaque la rencontre pied sans pression ni fébrilité. Morentin dans la peinture et Mansaré à 3 pts ont beau enclencher la marche en avant de l'UDG, les chalossais ont du répondant: 14-7 à la 3e. Costedoat dirige les débats, valide un flotteur, Bayle dégaine à 6.25m. Les bleus contrôlent le jeu et gênent l'UDG, deux contre-attaques plus tard, ils fructifient leur capital 19-9 à la 5e. Morentin, impérial, assure le scoring pour les Dacquois. Mais les outsiders continuent de rivaliser; ils sont présents aux rebonds et les contre-attaques fusent: 27-13 à la 8e. Il faut Lissalt et Mansanné pour limiter la marche en avant des horsarrois: 33-20 à la première bouée. L'UDG revient plus dur, la défense est plus stricte. Morentin près du cercle et Lupot derrière l'arc rapprochent les leurs 37-30. Mais à chaque retour de l'UDG, l'ASCH remet un coup d'accélérateur. Fernandez et Bayle relancent la machine 44-32 avant que Morentin, maintenant efficace par deux fois à 3 pts, diminue la marge des bleus, 45-38. Rueda dynamise le jeu et valide un 2+1: 49-44 à la 17e. Mais il est dit que l'ASCH ne lâchera rien, trois contre-attaques rapides et rondement menées plus tard, l'Avenir reprend le large; aux citrons rien n'est fait: 59-51.
  Denis Mettay n'ayant pas apprécié la prestation de ses hommes, le message a dû être clair dans les vestiaires. Message entendu par ses hommes, le troisième quart-temps est quasi à sens unique. Le départ est sans erreur, Lupot défie et va déposer, Mansanné valide un triple: 0-7 en deux minutes. L'ASCH a du mal à trouver des solutions en attaque, et c'est Lissalt l'ex horsarrois qui fait basculer le planchot d'un triple: 62-64 à la 23e. Lupot et Mansaré enfoncent le clou 62-71. Les bleus subissent la pression de l'UDG qui a monté le rythme d'un cran; plus aucun tir facile, maladresse, tout devient dur pour l'ASCH. À l'approche de la dernière bouée, l'UDG a pris la tête 70-77.
  La fatigue se fait sentir de part et d'autre, le score évolue peu 72-81 à la 33e. Mais Dussarrat ne compte pas abdiquer, il relance la machine: il fait ficelle à 6.25m et va conclure sous le cercle dans la foulée. 79-83 à la 35e, le suspens reste entier! L'UDG de plus, perd de l'efficacité en attaque, mais les chalossais n'en profitent pas de leur côté. Lupot retrouve ses marques à 3 pts, mais Monfort entretient l'espoir sur la ligne de réparation: 81-86 à la 38e. Ce denier valide aussi à 6.25m, il n'y a plus qu'une possession d'écart à 1min22 du terme 86-89!! Bayle aura le shoot de l'égalisation....., mais la balle ressort du cercle. L'UDG gérera à l'expérience les dernières secondes, et elle composte son billet pour les demi-finales.

 

Yoan Dussarrat (ailier ASCH): "On réalise une grosse première mi-temps mais leur intensité au début du 3e quart-temps nous a fait du mal. On ne passe pas loin de l'exploit face à une solide équipe de N2."
Matthieu Lissalt (meneur UDG): " On a eu du mal à les stopper en première mi-temps, on les a laissés développer leur jeu. On rentre dans notre rythme seulement en deuxième période où l'on s'est retrouvé en défense. C'était un vrai match de Coupe des Landes plaisant à jouer face à des joueurs talentueux loin d'avoir démérité!!"

ASCH - ESMS

  

        Dans cet ultime derby à domicile, c'est l'ASCH qui démarre les hostilités pied au plancher. Bayle pénètre plus la faute, Dussarrat percute vers le cercle, et Gilbert dans la peinture, assurent un premier écart à la 3e: 7-2. Plus actif en défense, l'ASCH gêne le jeu placé adverse, l'ESMS balbutie son basket. Dussarrat altruiste offre un caviar à Bayle à 3pts. Dans la foulée, ce même Bayle récupère un rebond, traverse le terrain, s'arrête derrière l'arc: ficelle! 16-6 à la 6e. L'ASCH joue juste, mais Gayon à 9m tempère les ardeurs horsarroises. Monblanc se faufile et marque, à la 10e, les locaux virent largement en tête 28-12. Mais les mouches changent d'âne, l'ESMS durcit sa défense et les points sont rares de part et d'autre, 2-4 en cinq minutes. Gayon laissé seul, trouve la cible à deux reprises à longue distance, tandis que l'ASCH est en panne complète d'adresse. Aux citrons, tout est relancé: 32-28.
   Dabadie et Bayle rattaquent d'entrée à 3 pts pour les bleus, mais Dabadie côté ESMS répond du tac-o-tac: 40-37 à la 25e. Les défenses sont de plus en plus strictes, l'ASCH perd une nouvelle balle, et Konaté inverse la planchot à la 26e: 42-44. Le jeu est tout de même très brouillon, très peu efficace et du coup les batailles aux rebonds sont féroces.
  La fin de la partie s'annonce haletante, les deux formations restant au coude à coude; les tirs, mêmes faciles, sont fébriles, les lancers francs également: 54-52 à la 37e. Fernandez s'impose sous l'anneau, mais Sébie provoque et finit aux lancers: 57-57! Bayle parvient à s'extirper de la défense dans la peinture et conclue d'un flotteur, Gilbert l'imite en suivant! 61-57 à 1min11 du terme, Lespiaucq rappelle ses troupes sur le banc. Choix payant! Gayon décoche un nouveau triple, et suivi d'un raté de l'ASCH, Dadadie rentre aussi le sien!! 61-63. Les locaux ne s'en remettront pas.
   Adrien Ferrer (coach ASCH): "Frustré d'avoir perdu, surtout vu l'entame que l'on fait. Le manque de réussite et quelques mauvais choix nous coûtent le match à la fin face à une équipe expérimentée. On prouve qu'on peut rivaliser avec les équipes leaders de la poule, mais il nous faut encore travailler en efficacité et en constance."
  Thierry Lespiaucq (coach ESMS): "On a de la chance à la fin, le match peut basculer d'un côté ou de l'autre. On démarre mal, on prend l'eau au premier quart-temps. Mais on s'accroche et on revient fort grâce à notre défense. Notre expérience a fait la différence dans la dernière minute."

ASCH-ESMS

 

Derniers foulages de puzzle ce soir pour l’ASCH version NM3 dans ses arènes fétiches. Et quoi de plus intéressant que de finir qui plus est par un derby ! L’ESMS viendra pour la troisième opposition entre ses deux formations cette saison. Lors du match aller, l’ASCH avait réalisé un gros coup en allant s’imposer à Montsoué, pour ce qui constitue la seule défaite des hommes de Thierry Lespiaucq à domicile. Pris à la gorge d’entrée de match, les verts et blancs n’avaient jamais réussi à refaire leur handicap face aux horsarrois euphoriques ce soir-là. Il y a dix jours à peine, c’est en Coupe Sud-Ouest que les deux protagonistes s’affrontaient de nouveau ; ce soir-là, dans un match plutôt morose et très brouillon de part et d’autre malgré une affluence record pour un jeudi soir, les locaux montsouétains prenaient le dessus à l’expérience sur l’ASCH, et validaient leur billet pour les ¼ de finale.

Ce soir ça sera donc la belle ! Une victoire de l’ASCH lui permettrait de conforter sa troisième place sur la podium, et une victoire de l’ESMS lui laisse garder la tête de la poule et mettre la pression sur le dauphin REAL Chalossais. Quel beau suspens à trois journées de la fin, et quelle fin en apothéose serait-ce d’avoir trois clubs chalossais aux trois premières places !!

La rencontre s’annonce par conséquent palpitante et sûrement très ouverte !! L’ASCH aura bien évidemment à cœur de bien terminer devant son public.

 ASCH - CLB

 

AU BOUT DU SUSPENS!


> Il fallait avoir le cœur bien accroché samedi soir dans les arènes d'Horsarrieu. Les deux formations ne se distançant jamais et se livrant à un chassé-croisé permanent jusqu'au buzzer final où le sort n'avait pas encore choisi son camp! La prolongation en juge de paix, a vu l'ASCH distancer irrémédiablement son adversaire pour une nouvelle victoire qui conforte sa place sur le podium entièrement landais.
> Dès l'entame, aucun round d'observation, les protagonistes mettent du rythme; Gilbert se démène dessous et Dulau fait mouche à 6.25m: 9-7 à la 5e. Monblanc, en panne de réussite à longue distance fait valoir ses qualités en pénétration, et créé un premier écart 17-9 à la 7e. Cayol pour CDL emballe le jeu, shoote, fait tomber une faute, prend son propre rebond et marque à nouveau. Les verts reviennent au contact à la première bouée 24-24. Pugnière et Segara trouvent la faille sous le cercle, Gilbert leur répond du tac-o-tac, 25-28 à la 13e. Monblanc insiste dans ses drives et Dabadie profite de l'offrande de Laborde pour reprendre le leadership. Mais Yzos va provoquer sous le cercle, plus la faute tandis que Monblanc mène toujours la vie dure à ses défenseurs. À la pause, rien n'est joué: 46-44.
> Cayol remet du rythme d'entrée de jeu, la rencontre s'emballe. Lou Poueyou et Dabadie se défient aux tirs à 4m, Monblanc et Dupouy Cisteron finissent des contre-attaques. Le chassé-croisé est lancé. Dunoguier met le feu derrière l'arc avec trois tirs consécutifs: 76-81 à la 35e, Darracq règle la mire en tête de raquette et CDL tient le bon bout, l'ASCH se perdant un peu dans son basket et multipliant les mauvais choix et les pertes de balle. Mais les locaux puisent dans leurs ressources, et par une grosse défense et un Gilbert maître dans la peinture, inversent le planchot 89-87 à 45secondes du terme. Darracq aux lancers remet les compteurs à zéro, et CDL a la balle de la gagne, mais par deux reprises rate la cible.
> Prolongation! On se dit que le suspens va encore persister, mais l'ASCH va faire feu de tout bois durant ces cinq minutes. Dulau et Cayol échouent dans leurs tentatives, tandis que Bayle et Dabadie sont efficaces: 94-89 à la 43e. Bayle discret jusque-là, dégaine à 7m! Il remet ça dans la minute qui suit! 104-93, les arènes s'embrasent et CDL médusé baisse les bras. L'ASCH ne relâchera plus rien et s'impose...au bout du suspens.

 


Adrien Ferrer (coach ASCH): "On pèche en première période par manque de sérieux au rebond. Malgré des imperfections durant le match, on ne lâche rien ce qui nous permet d'arracher la prolongation. On fait preuve de caractère et de culot face à une belle équipe. Je suis fier de mes joueurs."

Fred Lanave (coach CDL): "On doit tuer le match dans le temps réglementaire, on ne le fait pas par manque d’agressivité et d'implication au rebond défensif. Après leur talent fait le reste , c'est bien de voir de beaux joueurs lando-landais comme Lucas Monblanc."

ASCH - ALBI

L'ASCH a remporté un nouveau succès mais avec un accouchement dans la douleur. Après un départ en fanfare d'Albi avec un 100% de réussite aux tirs, avec un duo de feu Debrie-Maries, les locaux sans être très efficaces sont au contact et même en tête à la pause 49-47. Le troisième acte voit une cascade de maladresse aux tirs, à longue distance ou près du cercle, avec un petit score de 10-9 en 10 minutes. Dussarrat et Firmin insufflent du rythme, et l'ASCH est plus dur en défense, empêchant les paniers faciles des Albigeois. Mais la faible réussite les empêche de prendre le large; toutefois, ils contrôlent les débats et finissent plus sereinement les dernières minutes pour s'imposer 73-64.

3 QUESTIONS à ADRIEN FERRER

- Adrien, tu es éducateur à l’ASCH, comment as-tu appréhendé la demande des dirigeants de prendre la tête de l’équipe 1 ?

Bien,très bien. Je l'ai pris comme une marque de confiance d'abord. Et ensuite j'ai reconnu que c'était une belle opportunité. Je ne savais pas si l'occasion se représenterait cet été ou la saison d'après. Donc j'ai sauté sur l'occasion. J'avais seulement demandé aux dirigeants de réussir à faire la part des choses entre ces deux tâches : responsable de l'école de basket d'un côté et entraîneur de l'équipe 1 de l autre. Ils l'ont très bien compris, et j'ai leur entière confiance.


- Que penses-tu des qualités et du potentiel de ce groupe ?

C'est un groupe assez jeune. J'ai découvert des joueurs qui avaient envie de travailler, de courir, et surtout qui avaient besoin d'être mis en confiance. C'est un groupe plein de talent, qui ne demande qu'à mûrir. Depuis trois semaines maintenant, chaque entraînement est intense et rythmé. Ils ne trichent pas, et cela a payé, jusqu'à maintenant.
Nous sommes encore très loin d'avoir atteint le potentiel maximum de ce groupe. J'essaie de tirer le meilleur de chacun, et de construire sur le
début de saison réalisé avec l'ancien entraîneur, à qui d'ailleurs il faut aussi donner du crédit.

- Premier derby pour toi ce soir, contre le leader REAL Chalossais, comment abordes-tu la rencontre ?


Je l'aborde sereinement, puisque nous avons avancé pendant ces trois semaines. Nous avons travaillé, donc à nous d'être dans le combat et l'intensité pour faire une belle partie avec un adversaire de très grosse qualité. C'est vrai que c'est un derby, mon premier qui plus est. J'en ai beaucoup parlé avec les joueurs, et eux comme moi avons le même sentiment. Nous sommes pressés et excités de nous confronter au Réal Chalossais, parce qu'ils sont invaincus à domicile cette saison mais aussi parce que c'est le leader. Avec en plus tout l'engouement que ce derby suscite ! Je suis très curieux de connaître enfin un vrai derby landais. Pas un des moindres, j'ai cru comprendre. Je ne demande que ça!
ASCH vs Val D'Albret

L'ASCH a remporté un très beau succès et confirme sa bonne forme après le succès à Agen. Face une équipe de Val d'Albret venue avec la ferme intention de s'imposer, les chalossais ont dû s'employer ferme, et ont démontré des valeurs collectives qui leur ont permis de renverser la tendance en seconde mi-temps.
Auteur d'un démarrage plus incisif que son adversaire, l'ASCH se détache à la 3e 6-1, grâce au duo Fernandez-Gilbert. Mais Janusauskas se fait remarquer sous le cercle et Coffey règle la mire à trois reprises à 6.25m pour prendre la tête 14-16 à la 10e. Les défenses se durcissent; Gilbert est au four et au moulin mais Mangiardi lui rend la pareille. Leprado enfonce une autre banderille derrière l'arc et le VAB s'échappe 23-29. Monblanc valide à 3 pts une belle attaque, mais deux marchés sifflés aux locaux permettent à Val d'Albret de virer en tête aux citrons: 33-40.
Plus déterminé et autoritaire, l'ASCH met les bouchées doubles sous l'impulsion de Costedoat avec 7 points consécutifs. Les bleus se lâchent; Forsans intercepte et Monblanc à longue distance remet le planchot à égalité: 50-50 à la 27e. Forsans défie la défense à deux reprises et finit au cercle! Firmin conclue d'un triple au buzzer 60-53.
Le dernier acte verra son lot de suspens! Coffey rapproche les siens aux lancers francs, 66-62. Deux minutes plus tard tout est à refaire 69-69! Forsans en contre-attaque et pour finir Gilbert qui ne tremble pas sur la ligne de réparation, et l'ASCH remporte une belle victoire et s'est "réconcilié" avec ses supporters.

ASCH vs VILLEFRANCHE

L'ASCH va clôturer l'année ce soir l'année 2015 avec la réception de Villefranche, l'autre promu de cette poule. Deux équipes aux trajectoires bien distinctes et opposées; Villefranche avec un bilan comptable de 2 victoires pour 6 défaites, et l'inverse pour l'ASCH qui pointe en seconde place. Auréolés de leur beau succès à ESMS, les chalossais voudront confirmer la prestation de samedi dernier, et repousser un peu plus les adversaires du soir au classement. Attention tout de même aux Aveyronnais, qui se refont un peu la cerise en cette fin de phase aller et qui conservent toutes leurs chances de maintien! C'est typiquement le genre de match piège qu'il faut savoir appréhender et prendre au sérieux.

NATIONALE 2

Samedi 21 avril

ASCH2/Montaut

20h30 Horsarrieu

 

Samedi 05 mai

ASCH/Marmande

MEY BISTE!

        MEY HAOUT!

                   MEY HORT!

diaporama de JL TASTET

cliquez sur l'image

Bulletin de réservation ICI

Boutique ASCH ICI

jumelage avec GOIERRI

voir


L'ASCH sur Facebook: 

cliquez ici

La newsletter

par mail !

 

Réservé aux abonnés,

licenciés et partenaires

un mois, une idée ici